L'amour de l'accueil

- Jason Procopio

Le but de ces instructions, c’est un amour qui provienne d’un cœur pur, d’une bonne conscience et d’une foi sincère (1 Timothée 1.5).

Depuis le début, notre église est connue pour sa capacité à bien accueillir les visiteurs. L’accueil de l’Église Connexion a toujours contribué à notre croissance rapide. Autrement dit, par la manière dont notre église accueille les visiteurs et les invite à se sentir chez eux, nous avons traité tout le monde — croyants ou non-croyants — avec un véritable amour, un amour motivé par l’évangile.

Toutefois, depuis plusieurs mois quelques tendances troublantes se sont manifestées dans l’église. Ces tendances ne sont pas dues à une malice quelconque de la part de nos membres, mais plutôt à une certaine décontraction progressive de notre vigilance.

La ponctualité : un signe d’amour ?

Avez-vous déjà été invité à une fête où vous étiez la première personne à arriver sur place ? La musique tourne tout doucement, les gâteaux d’apéritifs sont sur la table… mais la salle est totalement vide. Alors vous vous asseyez et vous attendez, mal à l'aise. Ce n’est pas un sentiment très agréable. 

Le même genre de chose a lieu (pas du tout intentionnellement) presque chaque dimanche à l’Église Connexion. Sur notre site web, nous disons que nos cultes de dimanche commencent à 11h. Par conséquent, à moins qu’ils accompagnent un ami, les visiteurs à l’église arrivent souvent entre 10h45 et 11h… alors que la plupart de ceux qui fréquentent l’église arrivent entre 11h05 et 11h20. Il y a donc inévitablement quelques visiteurs qui restent assis, seuls, pendant dix à quinze minutes… les premiers invités à une fête où personne n’est encore arrivé. L'équipe d'accueil et les personnes qui sont déjà sur place font de leur mieux mais elles sont trop peu nombreuses pour mettre en place la salle pour le culte et être disponibles pour tous les visiteurs.

Comprenez-moi bien : ce qui se passe est entièrement ma responsabilité. Etant donné la nature de la vie parisienne où tout commence en retard, je n’ai aucun problème à commencer le culte quelques minutes après l’heure du début affichée. Mais en étant flexible sur l'heure de début du culte, j’ai fini par permettre à l’église d’adopter une habitude qui projette une ombre résolument peu accueillante sur ces moments où l’église est peut-être le plus visible aux visiteurs.

Alors j’aimerais encourager tous ceux qui assistent régulièrement à l’Église Connexion à faire un effort, non seulement pour arriver à l’église à l’heure, mais même en avance ! Soyons là pour accueillir les visiteurs lorsqu’ils arrivent ; aimons-les d'une bonne manière en étant là pour eux, pour les connaître… au lieu de les obliger à faire eux-mêmes des efforts pour être connus.

Amenons-les dans nos amitiés

L’autre tendance que nous avons récemment vue est celle de voir les habitués à l’église graviter vers ceux qu’ils connaissent bien, plutôt que de faire des efforts pour parler à ceux qu’ils ne connaissent pas. Je n’encouragerai personne à négliger ses amitiés faites à l’église — car négliger ces amitiés serait négliger notre charge d’agir par amour les uns pour les autres ! 

Mais ce n'est pas comme si nous devions choisir : il est tout à fait possible d’accueillir les nouveaux tout en nourrissant nos relations avec nos frères et sœurs. Il est possible de ne pas négliger un groupe de personnes au détriment d’un autre, mais plutôt d’amener les nouveaux arrivés dans nos amitiés existantes. 

Alors j’aimerais vous encourager à faire un effort, avant et après le culte, à chercher ceux à qui vous n’avez jamais encore parlé plutôt que d’aller directement vers ceux que vous connaissez déjà. Et ensuite, amenez-les vers vos amis. Invitez-les dans vos conversations. Donnez-leur une place à la table du repas. Ne négligez pas vos amis pour les nouveaux arrivants, mais rassemblez les deux groupes !

Imaginez combien ce sera plus facile pour les nouveaux d’intégrer la vie de notre communauté s’ils ont déjà créé des liens — non pas avec un, mais avec plusieurs chrétiens qui les aiment ?

Le but de ces instructions, c’est l’amour. Alors aimons nos visiteurs.